Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 20:07

Après l'égo surdimensionné, voici le pervers narcissique :

Nous avons dénoncé en son temps le caractère totallement irrévérencieux et insultant, d'un individu "m'as-tu-vu !" qui avait qualifié notre animation et celle d'associations similaires de "Grande couillonnade", liée à la commémoration du 150e anniversaire de l'Annexion de la Savoie par la France.

Mal lui en a pris ! Il fut tout d'abord radié des membres de l'association pour son insulte et la nuisance de ses propos, sans possibilité de lui laisser l'occasion de se justifier, le Comité ne souhaitant même pas l'entendre.

Monsieur le maire avait, par la suite, dénoncé "son égo surdimensionné à l'esprit limité" d'individu qui s'occupait plus de son propre commerce que de celui dont il avait la charge, générant ainsi une désorganisation inquiétante pour la crédibilité de l'équipe en charge de l'administration de la commune.

Cette attitude révélatrice d'un caractère personnel incompatible avec une fonction politique dans une équipe destinée à gérer une administration communale a entrainé son éviction de la constitution de la nouvelle liste, aux élections suivantes.

Qu'à cela ne tienne ! Il partirait sur une autre liste car "peu lui chaut !" de se faire éjecter d'une première. L'important n'est-il pas d'être "un bon savoyard - tête de lard - qui, s'il ne peut entrer par la porte, passera par la fenêtre."

Quand la politique vous tient, elle vous tient par la barbichette !

"Peu lui chaut" que son égo surdimensionné soit doublé d'une réflexion limitée. Mais toute chose a ses limites, hormis sa capacité à réfléchir.

Pour notre part, nous ne trouvons pas nos informations sur un livret trouvé dans une armoire ou au fond d'un tiroir, ni des dossiers d'une entreprise découverts sur le stand d'un brocanteur. Nous ne nous contentons pas d'un unique individu ou d'un simple artisan, de quelques mètres d'un ruisseau, de quelques cailloux fragmentés, ou d'un ou deux sequins défraîchis par le temps.

Nous n'avons pas passé notre temps d'enseignement, avachi sur le bureau à cuver une vinasse frelatée pendant que les élèves se lançaient leur cartable à la figure.

Nos recherches ne datent pas d'hier, mais "d'un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître". Elles sont approfondies, à la source des écrits, en langue disparue ou obsolète, à l'écriture demandant une apprentissage de longue haleine, dont nous avons acquis les subtilités. Nous apprenons à les interpréter, à les analyser, sans nous satisfaire d'un copiage facile - ou d'un co-pillage infect -, en citant nos sources puisées chez nos prédécesseurs ou dans le texte originel.

Nous ne nous glosons pas de mots infects sur les animations de nos associations amies - du moins, de celles qui l'étaient !

Nous ne nous gargarisons pas de relents nauséabonds lors d'assemblées générales, de coquecigrues et billevesées, appelant à l'aide une cohorte de pékins toutefois peu soucieux de défendre la turpitude de leur excitateur, obnubilé par son propre nombril.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Nota :

Et le gloseur penaud, muet, baissant la tête,

S'éloignera honteux de sa phrase indiscrète.

(Barbier, Satires,1865, p. 20).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un écrivain savoyard
  • : Activité littéraire de l'auteur. Activité des collectionneurs philatélistes, timbrés, cartophiles, généalogistes,... des Sources du Lac d'Annecy - Pays de Faverges (Haute-Savoie). Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur. Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien et après autorisation préalable de l'auteur.
  • Contact

Profil

  • Pajani Bernard-Marie
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges.
Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.
  • J'ai parcouru tout le territoire savoyard, d'Ugine à Thonon, en passant par Faverges, La-Roche-sur-Foron, Bonneville, Albertville, Sevrier, Annecy pour revenir à Faverges. Je suis aussi à la recherche des camarades des classes fréquentées.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche